dimanche 5 août 2012

Impossible de le rater



Nous pratiquons la méditation pour atteindre l'éveil : 
Voilà pourquoi nous passons à côté de la conscience spontanée présente en nous. 
Nous nous entraînons à la vertu conventionnelle : 
Voilà pourquoi nous passons à côté de notre présence innée libre des pensées. 
Nous croyons aux mots et aux lettres : 
Voilà pourquoi nous passons à côté du mantra secret souverain et indicible. 
Nous croyons à la naissance et à la mort - un point crucial - 
Voilà pourquoi nous passons à côté de notre nature qui ne naît ni ne meurt. 
Nos souhaits et nos intentions papillonnent : 
Voilà pourquoi nous passons à côté de la dimension sans pensées de l'être pur. 
Nous croyons en notre stupidité d'être du samsâra : 
Voilà pourquoi nous passons à côté de la parfaite clarté du corps de parfaite jouissance. 
Nous nous attachons aux formes corporelles des êtres : 
Voilà pourquoi nous passons à côté de leur être-bouddha dans le corps d'émanation magique.
Mais dans la présence totale, essentielle, nous ne passons à côté de rien. 
Comment donc pourrait-il y avoir une erreur ou un voile ? 
Il n'y a jamais eu de voile ni de défaut, Et l'être pur n'a jamais été caché. 
Quelle maladie est-ce donc de dualiser ainsi insidieusement ! 

Le tantra du miroir du cœur de Samantabhadra

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...