samedi 27 septembre 2014

Méditer les yeux fermés ou bien ouverts ?



Maître !
Certains 
Essaient de t'embrasser
En dehors des limites du samsara.
Mais d'autres,
Plus ardents
- Ceux qui ont laissé tombé toute contrainte -,
T'embrassent
Justement dans le samsara !

Utpaladeva, Hymnes à Shiva, XVI, 28


Selon Kshemarâja, les premiers cherchent Dieu "hors de la maison du monde", c'est-à-dire hors du corps, dans une méditation où ils ferment les yeux. Les autres sont sous l'emprise de leur amour pour Dieu. Leur audace les conduit à embrasser Dieu les yeux grands ouverts, au sein même du monde. 
La pratique de la méditation est donc double : introvertie et extravertie. Généralement, la méditation se limite à une période de retrait hors du corps. Du coup, quand le corps revient dans le champ de la conscience, on a l'impression d'avoir perdu la conscience, la "présence". Il faut donc reconnaître le corps et le monde au sein de la conscience. Reconnaître qu'ils apparaissent et disparaissent dans l'espace de la Lumière de conscience. C'est pourquoi on médite les yeux et les sens grands ouverts.

Utpaladeva fait ici allusion à l'enseignement ultra-ésotérique de la Vérité Totale (mahâ-artha) transmis par les yoginîs d'Oddiyâna dans un champ de crémation. Les yoginîs s'expriment, selon la tradition, à travers des animaux ou des femmes, un peu comme dans ce groupe chamanique :


Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...