mardi 7 juillet 2015

Nouvelle édition de La Voie de la conscience non-duelle


La voie de la Mahâmudrâ est une voie d'ici à ici.
Simple.
Considérée comme la quintessence du bouddhisme tantrique, 
elle consiste en un trésor d'instructions pour reconnaître qui nous sommes vraiment : 
un espace grand ouvert, 
translucide, 
sans bornes, 
dans lequel les pensées vont et viennent comme le vent, insaisissables et transparentes.

Ce texte, l'un des rares conservés en sanskrit, comporte 
trois aspects
l'éveil à la présence, dans le parfait silence sans nulle tension ni distraction ; 
le yoga de l'union sexuel, qui célèbre ce silence redécouvert ; et l'affirmation de l'universalité de cette conscience lumineuse, qui englobe tous les points de vue, comme dans ce passage :

"Cette (conscience) suprême
- Qui est toutes choses -
Se révèle (sous ses formes innombrables)
Une fois barattée, (comme) l'océan de lait
Le fût autrefois
(Pour en extraire le nectar d'immortalité).
De cet océan de la conscience (non duelle)
Naissent (en effet tous les êtres)
Célèbres et louables, tels que
Brahmâ, Vishnu, le Grand Seigneur (Shiva),
L’Éveillé, et les autres (dieux),
Et le soleil, la lune, l'étoile polaire,
Et Lakshmî, et Sarasvatî :
Ils sont tous l'ambroisie,
Le nectar immortel,
Suprême délectation". 95-96



Nouvelle édition révisée, avec introduction, traduction et notes par David Dubois

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...