dimanche 16 avril 2017

Le Passage

La Pâques est le passage,
le passage de la fausse vie à la Vie essentielle,
via la mort du faux Moi.

Dans l'allégorie de la Bible,
les Hébreux passent la mer rouge qui s'ouvre,
traversent le désert pendant 40 ans, 
avant d'accéder à la terre promise.

C'est une allégorie de l'âme :
délivrée de l'Egypte de la vie superficielle,
l'âme passe à travers les eaux des émotions négatives,
avant de découvrir le silence intérieur
et d'accéder à la terre de la liberté
dans l'union divine (isra-el "Dieu est avec nous").

Dans la Nouvelle Alliance,
ce passage est incarné dans un individu,
le Christ, qui devient ainsi personne.
Pleinement humain et pleinement divin.
Il doit vivre pleinement la condition d'homme,
ressentir le rejet, l'oubli, la solitude, la calomnie,
la trahison, l'injustice, la torture, l'abandon, l'agonie et la mort,
avant de renaître, de ressusciter,



car "l'amour est plus fort que la mort".
Le tombeau est vide.
La Mort est morte,
vaincue par la connaissance amoureuse.

L'amour ou la peur...
Telle est la "bonne nouvelle" (évangile),
le message bon et beau de cette Pâques.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...