dimanche 26 mai 2013

Si le silence chantait

L'expérience mystique n'est pas confinée au silence. Au-delà des mots, elle engendre les mots, accouche de paroles nouvelles, de langues inconnues. De Marguerite Porète à Ramana Maharshi, les mystiques (peut-être apparenté au grec mustos, "silencieux", latin mutus, parent aussi de "murmure", faire "mm", comme dans les musiques ci-dessous), sont intarissables. Le sans-forme doit prendre forme. Quitte à en mourir (sur le bûcher ou ailleurs). Le silence est musique. Plus le miroir est limpide, plus les formes sont nettes et variées.

Une musique-silence, l'expérience mystique en musique :
















Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...