mardi 10 septembre 2013

Ni rien, ni quelque chose



Une fois, il y a très, très longtemps, une démone terrible qui persécutait les hommes sous la forme du choléra captura un roi et son ministre qui passaient par là. Sachant qu'il était ignoble de tuer des gens de qualité, elle les mit à l'épreuve en les criblant de questions, dont "Quel est cet espace qui n'est pas un espace ? Qu'est-ce qui, sans être quelque chose, n'est pas rien ?"
A quoi le ministre répondit : "C'est de la conscience pure et simple dont il est question.



Elle est espace, car rien n'est à l'extérieur d'elle.
Elle n'est pas espace, car elle est consciente.
On ne peut la montrer du doigt : elle n'est pas quelque chose.
Elle est l'existence des choses : elle n'est donc pas rien."

De quoi s'agit-il ? De ce vers quoi pointe ce doigt :

 Vous ne voyez pas quelque chose, n'est-ce pas ? Nulle forme, aucune couleur ?
Et pourtant, cette absence de choses est consciente, présente, lucide, vivante. On ne peut la montrer du doigt, car ce doigt ne pointe pas vers une chose. Pourtant, cette absence de chose, au-dessus de vos épaules, en cet instant même, n'est-elle pas pleine de toutes les choses ? De couleurs et de formes ?
Quand je regarde au-dessus de mes épaules, je ne vois rien. C'est tout.

Tel est l'Immense. Le reconnaître, c'est être libre en cette vie.
 


Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...