mercredi 21 janvier 2015

La liberté incarnée est rare

La Déesse s'éveille éternellement à la source de l'inspir et de l'expir


Suite de la réponse de Dieu à la Déesse : 
Qu'est-ce que la liberté incarnée ? 
Qu'est-ce donc qu'elle n'est pas ?


...


Ô Déesse qui contient toute divinité !
La liberté incarnée est difficile à gagner,
Même pour les dieux.
Elle est la conscience de ne faire qu'un avec Dieu
Pour qui est doté d'un corps sans vieillesse ni mort.
La liberté présentée comme une délivrance
Qui a lieu à la mort du corps
Est une liberté bien vaine !
Déesse ! 
Si l'on est libre quand le corps meurt,
Alors les ânes aussi sont libres !
Et si la liberté consiste dans l'excitation sexuelle,
Pourquoi les ânes ne sont ils point libres ?
Et pourquoi pas les boucs et les taureaux,
Et pourquoi pas tout le monde,
Ô Mère (du monde) ?
Par conséquent, il faut veiller sur le corps
Grâce aux élixirs,
Et surtout par l'entremise du mercure
Et du fluide vital (qui est sa contrepartie dans le corps).
Si la liberté consistait seulement
A vénérer le sperme, l'urine et les excréments,
Alors pourquoi, ô grande Déesse,
Les chiens et les porcs ne sont-ils pas libres ?
De même encore,
La liberté prônée dans les six doctrines,
Présentée comme faisant suite à la mort,
N'est pas objet d'expérience directe,
A la manière d'un fruit
Dans la paume de la main :
(Cette liberté abstraite est donc vaine).

Souveraine des dieux !
Cette essence réelle, cette substance véritable,
Est ineffable.
Je vais pourtant te la révéler...

Même l'homme vertueux,
Livré aux rituels mantriques,
Ne parvient pas à conserver son corps.
Les dieux mêmes, ô maîtresse des dieux,
On bien du mal à conserver leur corps !
Alors que dire des hommes
Qui habitent la surface de cette terre...

Si le corps périt,
Comment pratiquer une spiritualité ?
En l'absence de spiritualité,
Que deviendrait la pratique spirituelle ?
En l'absence de pratique,
Que deviendrait le yoga ?
En l'absence de yoga, 
A quoi bon rêver de salut ?
Et en l'absence de salut,
A quoi bon parler de liberté ?
Et s'il n'y a pas de liberté,
Il n'y a plus rien !


La Déesse demanda : ...

Extrait du Tantra de l'Océan mercuriel


Dieu critique ici deux extrêmes : négliger le corps par le bas, dans la régression prônée par les partisans de la transgression à tout bout de champs ; et négliger le corps par le haut, dans une obsession transcendante qui caractérise les spiritualités communes, qui ne savent valoriser ceci qu'en dénigrant cela. Les "six doctrines" ne sont pas nécessairement les six philosophies soi-disant "classiques", mais renvoient probablement à six religions : bouddhisme, jaïnisme, vishnouïsme, shivaïsme, suryaïsme et shâktisme.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...