mardi 27 mars 2018

Mâle sagesse


Stoïcisme : ancêtre du développement personnel ?

A côté de la mystique, voie de l'amour par l'abandon à quelque chose - ou quelqu'un - de plus vaste,
il y a la sagesse, voie de la connaissance et de la maîtrise de soi.

Voici un Stoïcien, à un ami :

Te voilà qui t'indignes, qui te plains ! 
Tu ne comprends pas que tout le mal provient non pas de ce qui t'arrive mais de ton indignation et de tes plaintes ? 
Tu veux savoir quel est pour moi le seul malheur pour un homme digne de ce nom ? C'est de croire que la réalité puisse le rendre malheureux d'une façon ou d'une autre. Je ne supporterai plus le jour où quelque chose me sera devenu insupportable. 
Ma santé est mauvaise ? 
Cela fait partie de mon destin. 
Mes domestiques gardent le lit ? Mes rentes sont compromises ? Ma maison craque ? Dommages, blessures, fatigues, inquiétudes m'assaillent ? 
Cela arrive. 
Allons plus loin : cela devait arriver. 
Ce sont les arrêts du destin et non des accidents du hasard.
...
Eh bien, vivre, Lucilius, c'est être soldat !

Sénèque, Lettre 96

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez ici votre commentaire.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...