mardi 10 juin 2014

La conscience embrasse tout dans un regard sans visage


Je suis conscience.
Tout est conscience, car rien ne peut être perçu, pensé, imaginé ou remémoré en dehors d'elle.
Peu importe que le monde soit réel ou non. Réel ou irréel, il n'existe que dans la conscience et par elle.
Peu importe que l'on soit d'accord ou non. D'accord ou pas d'accord, tout cela n'existe que dans la conscience et par elle.
Peu importe que l'on ressente ceci ou cela. Ceci ou cela, tout n'existe que dans la conscience et par elle.

C'est ce que dit cet hymne :

Si l'on pouvait t'imaginer
Un moment, quelque part, d'une quelconque manière,
Comme étant séparé de ta manifestation,
Alors certes on pourrait dire
Que ce tableau universel 
Est du à un accident extérieur,
A la manière d'un cristal
(Qui reflète passivement ce qui l'entoure).

Laissons les abrutis
Affirmer que l'univers
Est une fusion d'atomes,
Une transformation, 
Une illusion
Ou une simple apparence...
puisque ce ne sont là que
Des constructions imaginaires.
Quant à ton pouvoir,
Il ne pourra certes pas
Être expliqué ainsi !

Shiva !
C'est toi seul qui te manifeste,
Joyau de conscience,
Objet d'un pur émerveillement,
Corps de parfaite transparence,
Ornée du mandala
Des rayons formés par les différentes alternatives
(Au sujet de qui tu es vraiment),
Qui sont en ce monde
Comme autant de clins d’œils
Qui éclosent et se résorbent à chaque instant.

Autre chose. Dans le tantra, la pratique de l'imposition des Mantras (dieux) et des Vidyâs (déesses) est un rituel très important. On peut installer ces panthéons dans un mandala, une statue, son propre corps ou le corps d'un autre. Cette vidéo illustre cette dernière possibilité :

La même pratique, mais sur une statue :

2 commentaires:

ek a dit…

Comme une mer sans rivage

Dubois David a dit…

Oui !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...