mercredi 16 février 2011

Quoi, vous n'êtes toujours pas éveillé ?

Je continue mon petit voyage au pays de la non dualité où argent et éveil spirituel ne font qu'un, la parfaite intégration intégrale, Visa Gold fashion.
Découvrons Stuart Mooney (non, ce n'est pas une blague). Il nous annonce qu'un véritable tsunami spirituel va nous submerger le 11 février 2011...
Euh, mais c'est pas déjà passé ça ? Ah ben oui. C'est que, pour profiter de cette Vague divine et de l'état d'éveil permanent de Stuart, "autorisé par le Shankaracharya du Sud de l'Inde à enseigner plus de 100 secrets spirituels", il faut s'offrir les services de Stuart.

Vous êtes impatient de connaître le prix de l'Éveil ?
Vous n'avez qu'à lui écrire !
Et dépéchez-vous. Car Maître Siyag a prédit la fin du monde courant mars.
Mais comme je vous sens fort impatient, voici un échantillon des "services" proposés par Stuart, après un speech sur "nobody is here, nobody gives the service, nobody is there to receive it" :

The Personal Intensive Programs now are available in three versions. "Personal Intensive I" is a 50 minute session that contains a discussion directly aimed at your personal Enlightenment along with a series of Blessings or Grace Transmissions to shift the brain into this Awakened State. It runs $90. It is by far the most popular process I offer. Everywhere I go to do workshops, I end up spending a couple of days doing this "Personal Intensive I ".

There is a more powerful version, the "Personal Intensive II" which takes 90 minutes. It contains twice the personal discussion and twice the Grace. It runs $140.

The third version is the "Personal Intensive III" is twice as potent as PI II and is 140 minutes in length. It runs $210. It is extremely powerful!!!


Un peu de bon sens à propos de l'affaire Genpo. Mais ce que dit E. Rommeluère s'applique à tous. Toujours au sujet de Genpo, je ne peux qu'attirer l'attention sur ce qu'en dit Brad Warner, un maître zen punkoïde ("tissé de contradictions") : sur les séminaires à 50 000 dollars (oui, vous avez bien lu !), sur Genpo et Ken Wilber. Soit dit en passant, il me semble à présent qu'il y a décidemment quelque chose de pourri au royaume de l'intégralitude. Le beau Ken a de fait passé sa vie à faire la promotion de gourous aux tendances margoulinesques avérées : Adida Franklin Jones, La Méditation Transcendentale, Holosync, Andrew Cohen, Genpo Roshi... Comment se fait-ce ?

Puis, peut-être, pour se défouler :

2 commentaires:

D'Jeepy a dit…

Cher Monsieur Dubois,

Je me souviens d'une époque pas si lointaine ou vous aviez vous même promus l'oeuvre de ken wilber au rang de papatte de la vache cosmique ... avant de vous faire une raison.

Comme quoi nul n'est infaillible et il est juste précieux de garder son esprit critique en toute circonstance.

Séparons le bon grain de l'ivraie ( en sachant que nous sommes sujet à l'erreur ) et savourons votre délicieux blog.

Je remarque juste qu'il est plus difficile de maintenir un regard émerveillé sur des gus vivants que sur des maîtres bien décédés.

Qui nous dit qu'abhinavagupta ou longchenpa étaient différents ?
Est ce que cela remet en cause ce qu'ils ont écrits ?

That's a interesting question doc !

David Dubois a dit…

En effet, très bonne question cher Djeepy. Soyez-en remercié.
Je ne doute pas qu'Abhinavagupta et Longchenpa aient eu leurs défauts. Non seulement je n'en doute pas, mais j'en ai des preuves. Ainsi, Longchenpa s'est prit pendant un temps pour un nouveau Padmasambhava (voir la biographie compilée par S. Arguillère dans "La Profusion de la Vaste Sphère". Abhinavagupta a été adoré comme un second Shiva. Il croyait qu'il avait une sorte de vertu mystique innée parce que ses parents étaient eux-mêmes identifiés à Shiva et Shakti lorsqu'ils l'ont conçu.
Cependant, il y a un fond d'authenticité. Comment le sais-je ? Par la sophistication et la beauté de leurs œuvres composées durant leur vieillesse. Pour les autres, les œuvres de jeunesse, ont peut spéculer.
Mais sur le fond la question reste ouverte et doit le rester.
D'ailleurs, vous vous souviendrez peut-être que sur l'ancienne Vache, il y avait (et il y a toujours) une colonne intitulée "les quatre pattes : points forts et points faibles".
A propos des gourous vivants, ce que vous dites est aussi très juste.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...