jeudi 8 mai 2014

Quel que soit le dieu que l'on adore...


Ce triple monde
N'est qu'une farce
Dont on peut bien rire !
Mais toi seul est à ton aise
En elle...
Hommage à toi seul,
Sans second !

Essence de la voie droite,
Tu aime la voie gauche.
Tu es toutes les voies,
Toi qui es sans voie.
Hommage à toi !

Quel que soit le dieu que l'on vénère,
De quelque manière que ce soit,
C'est toi le dieu que l'on adore.
Hommage à toi !

Maître,
Tu es une fête perpétuelle !
Pour toi le monde entier
Déborde toujours du nectar 
D'une félicité sans défaut.
Hommage à toi !

Tu possèdes une légion
De pouvoirs terrifiants
Dont tu jouis seul 
Dans la pleine conscience des objets,
Jouissance dont l'essence est bien-être.
Hommage à toi !

Même les ascètes silencieux
Ne peuvent te reconnaître.
Mais ceux qui sont intime de l'amour
T'embrassent.
Hommage à toi,
Présence ineffable !

Trésor d'ambroisie absolue,
Océan de nectar absolu,
Tu es l'absolu de l'absolu même.
Hommage à toi !

Je rends hommage
A ta forme transparente et fraîche
Faite du grand mantra ("je"),
Essence excellente d'un incomparable parfum,
Débordante d'une ultime ambroisie.

Utpaladeva, Hymnes à Shiva, 2, 18-26


Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...