dimanche 19 avril 2015

A quoi bon une lampe pour éclairer le soleil ?


Le Maître des maîtres
est Lumière consciente.
Je suis lui,
car comme lui,
je suis Lumière consciente.
Un moyen pour l'atteindre
est donc parfaitement inutile !
Je ne pourrai jamais atteindre
mon essence propre
à l'aide d'un moyen.
Eh !
Comme elle est déjà présente
avant tout moyen,
elle n'est pas quelque chose
qu'il faut connaître
grâce à un moyen !
Parce qu'elle est lumineuse depuis l'origine,
il n'y a pas à la dévoiler !
Ce qui est en dehors de cette essence
n'existe pas,
car cela ne se manifeste pas.
On ne peut non plus entrer en elle,
car il n'y a rien d'autre qu'elle !
Ce qui serait quelque chose de plus
que notre essence propre
ne peut donc jamais devenir un moyen.
Eh !
Tout ceci est donc
notre propre Lumière consciente,
manifestation de soi à soi.
Dieu, dont le corps est Lumière consciente,
manifeste librement tout cela.
Je suis seulement
ce corps de Lumière consciente.
Tout ce qui est vivant ou inerte
existe donc en moi.
Tout apparaît toujours
comme une cité reflétée dans un miroir.
Méditant ainsi la vérité,
je suis le Maître des maîtres.


Tantra de la Félicité suprême, 24, 26-32



1 commentaire:

Micheline Laporte a dit…

Bonjour David,


Merci pour ce magnifique tantra et ce chant ensorcelant !


Micheline

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...