vendredi 11 mai 2018

Tantra - sexe ?

Quand vous googlez tantra, vous tomber sur des massages, voire des sites d'"escort",
un genre de prostitution de luxe.


C'est quoi "le tantra" ?
Le tantra vient d'Inde.
Le mot tantra, en langue sanskrite, désigne un tissu et, par extension,
un textile et, finalement, un texte, un livre.

"Le" tantra ? Les tantras : les livres.
Alors que les traditions indiennes plus anciennes mettaient l'accent sur la transmission orale,
le tantrisme met l'accent sur le livre comme outil et support spirituel.

Vient de la racine tan- "tendre", "étendre", "tisser", "prolonger", "déployer". 
S'y ajoute le suffixe -tra "instrument de".

tantra signifie, littéralement, "livre".
Mais aussi le fait de se déployer, d'agir.
D'où para-tantra "qui de déploie par un autre", donc qui est dépendant.
Et sva-tantra "qui est à soi-même l'instrument de son propre déploiement", 
donc indépendant, libre.
Qu'est-ce qui est dépendant ?
Tout.
Qu'est-ce qui est libre ?
La conscience.
L'acte conscient.

Les tantras sont donc d'abord des textes.
Les premiers apparaissent au IVe siècle.
Ce sont d'abord des textes de rituel.
Car le tantrisme, c'est d'abord et avant tout
une expression à travers des rituels.
Vidhi "procédure"
kalpa "rituel"
Krama "ordre"
Homa "rituel du feu"
Yajna "sacrifice"
Pûdjâ "offrande de fleurs"
etc.
Peu à peu, ces rituels s'intériorisent.
Ce qui donna naissance au yoga tantrique,
ancêtre des yogas d'aujourd'hui.
Puis des doctrines apparurent.
Mais secondaires.
Le tantrisme, concrètement, c'est d'abord vivre une vie
faite de rituels, de symboles,
d'images, de mandalas, de mantras.

Dans le bouddhisme, qui a récupéré le tantrisme
comme "moyen habile" pour "dompter les êtres",
tantra désigne, en plus, la conscience profonde, permanente et indestructible qui se cache au fond de nous.

Les tantras sont de tailles variables.
En général, plusieurs tantras forment un système complet de pratique, comme un mandala.
Ainsi, on a un tantra principal
et des tantra "annexes"
qui complètent, expliquent tel rituel, 
comment organiser sa journée, etc..
Un tantra peu faire quelques versets,
ou quelques dizaines de milliers de versets.

La grande période de révélation des tantras, 
c'est entre les VIIIe et XIIe siècles.
Le tantrisme existe dans toutes les grandes religions de l'Inde,
dont il forme la matière principale.
Il y a un tantrisme shaiva, un vaishnava, un bauddha, un djaïna...
Comme un arbre immense.
C'est comme cela que des pratique tantriques
se sont propagées jusqu'au Japon et en Mongolie,
à Bali et en Asie Centrale (avant l'islam).

Le tantrisme est très riche.
Plein de traditions et sous-traditions, comme les branches d'un arbre.
Au centre : l'initiation et les mantras.
Beaucoup de mantras.
Pas de tantra sans mantra.
Un rituel, c'est principalement s'identifier à une manifestation du divin et faire des choses à partir de là.
Guérir, séduire, s'enrichir, faire la guerre...

Aujourd'hui en Asie, tantra est synonyme de sorcellerie,
comme le maraboutisme.

Dans le tantra en général, pas de sexe, mais souvent des symboles sexuels.
Dans quelques traditions ésotériques,
des pratiques sexuelles.
Mais jamais de massage.
Des rituels, comme un langage.
Des langues, des dialectes.
Le tantra, en général, peut être ascétique (pour les sâdhous)
ou domestique. Mais dans tous les cas, il a tendance à être sensuel, au sens où il emploie tout ce qui est coloré, parfumé, les huiles, les liquides, le feu, la danse, les chants.
Comme dit Abhinava "tout ce qui épanouit le coeur
peut être employé".
Le tantra n'est pas sobre.
Son esthétique est plutôt baroque. 

Le tantra ne prône pas non plus la libération des émotions,
sauf les courants secrets.
Souvent, des pratiques extrêmes : vivre parmi les cadavres
sans soucis du pur et de l'impur, par exemple.

En gros, deux extrêmes du tantrisme :
la face publique, les temples, les fêtes, les pûdjâs...
la face cachée, magie, occultisme, yoga...

Le tantra est une tradition d'une richesse incroyable,
loin d'avoir été explorée.

Le néo-tantra mondialisé
est inspiré par les idées de thérapeutes comme W. Reich,
qui croyait que tous nos problèmes viennent de la répression des émotions. On trouve des idées parallèles dans certaines traditions tantriques, mais pas dans toutes.
Le tantrisme a toujours été étrange, mystérieux, controversé,
lié au pouvoir et à l'argent.
C'est une voie qui reflète la vie,
ombres et lumières.
On y trouve des approches très différentes,
mais beaucoup de superstitions
et beaucoup de dérives possibles.

Il y a des courants plus raffinés :
mahâmudrâ dans le bouddhisme
shivaïsme du Cachemire dans le shivaïsme

Dans ces approches-là, chaque idée correspond à une expérience, toujours. Rien de vraiment ésotérique.
Tout est là, mais il faut apprendre à voir.
Chakras, koundalini, siddhi, prâna...
Tout est déjà là.

2 commentaires:

  1. David : il y a toujours il un article de toi qui reprends les méthodes de méditation tu nous appris en Espagne...
    Et un autre sur le utilisation du regard comme moyen de liberation?
    Cordialement Sahajanand.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Serge, oui il faut googliser le mot que tu cherches+vache cosmique. Ou bien dans l'espace dédié sur la colonne de droite. Il y a également un livre en préparation. Cordialement, David

      Supprimer

Laissez ici votre commentaire.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...