mardi 31 mars 2015

Le Monde est-il indépendant de la conscience qui le perçoit ?


Rien n'existe en dehors de la conscience. Tout ce que l'on sent, c'est la conscience se manifestant en elle-même, par jeu gratuit. L'objet est le sujet : non-dualité. 

C'est ce que dit Abhinavagupta dans ses stances augurales au chapitre cinq des Stances pour la reconnaissance du Soi comme étant le Seigneur (Îshvarapratyabhijnâkârikâ), chapitre consacré à montrer que la perception ne contredit pas la non-dualité, car tout se manifeste en nous, dans la conscience toujours présente. Et cela ne se manifeste pas comme un défaut projeté sur la conscience immaculée, mais comme l'expression d'un désir potentiellement infini, désir dont la source et le but est l'absolu :

Nous chantons ce Shiva
qui, avec sa lampe
- la Puissance de connaissance -
illumine sans interruption
la totalité des objets
qui reposent en lui
comme dans une immense caverne. 1

Puissions-nous célébrer ce royaume :
le Seigneur, la plénitude,
beauté d'un torrent de nectar
qui s'écoule perpétuellement,
tel un désir de félicité
se dilatant sans limites,
dont la source est un éveil total
qui enveloppe tout. 1

Chanson sur une princesse qui, dégoûtée du monde, aspire à partir vivre en yogini dans les étendues sauvages. Goût et dégoût sont les deux mouvements de la respiration du Cœur, mouvement inné, naturel comme la respiration :

1 commentaire:

Micheline Laporte a dit…

Namaskar, cher David,


J'aime beaucoup cette pensée : "la conscience immaculée, comme l'expression d'un désir potentiellement infini, désir dont la source et le but est l'absolu "


Merci pour cette pensée !


Micheline

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...