samedi 18 octobre 2014

Muette éloquence



Laisse venir.
Laisse être.
Laisse aller.

Une clarté surgit des profondeurs, 
une présence muette qui prend les rênes.

Le mental se noie dans cette présence 
comme l'ombre dans la lumière.
Plus d'intérieur ni d'extérieur.

Par-delà tout discours,
une immensité sans visage se reconnaît elle-même,
sphère transparente 
dont le centre est partout et la circonférence, nulle part.

Au cœur de l'espace qui enveloppe tout,
Brille un soleil relié à tout et à tous
Par des rayons limpides.



2 commentaires:

  1. "Laisse-toi porter par les rivières
    cristallines qui miroitent
    les reflets argent des pupilles
    célestes."

    RépondreSupprimer
  2. Puissent nos rivières confluer dans l'océan du cœur.

    RépondreSupprimer

Laissez ici votre commentaire.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...